La sélection accessoires de l’automne-hiver 20/21

Irrégularités voilées

Les beaux classiques sont légèrement chahutés par des surfaces riches en micro-aspérités.
Métaux sablés pour les anneaux, souffle granité sur les boutons, surfaçage subtilement martelé sur les fermoirs. Les matériaux semblent poreux, les touchers rugueux et ils révèlent en fait une douceur unique grâce à des polissages savamment dosés.

 

Visions nocturnes

Des fumées étranges embrument les rubans et étiquettes, dans des dégradés qui renouvellent les tie & dye dans une version plus énigmatique. C’est le retour d’un « romantisme dark » avec des motifs figuratifs floutés, des messages nostalgiques, des décors graphiques brouillés.
Les ornements adoptent des coloris changeants assombris, comme révélés par une douce lumière lunaire, avec des galvanisations aux indistincts reflets colorés.

 

Mythologies contemporaines

Des ornements d’influence mystiques viennent se graver sur les accessoires.
Des marquages bruts et irréguliers, avec des écritures qui évoquent des runes sur les boutons, des motifs préhistoriques sur les étiquettes, des compositions graphiques brodées dignes des temples sud-américains, les influences et époques se télescopent. Il s’agit ici de créer de nouvelles références, d’affirmer son langage secret afin de révéler les tribus de demain.

 

Poilus exubérants

De nouvelles toisons surnaturelles ! Les franges s’éloignent bien loin du registre folk, elles prennent des aspects synthétiques et des couleurs éclatantes. Les ornements se couvrent de picots étranges.
Les rubans multicolores sont brossés, les broderies placées gagnent en volume avec les techniques « pelouse », et les messages sur étiquettes s’animent de fils coupés.
Les patchs associent plumes, rubans, broderies…on accumule sur les accessoires pour des looks de créatures imaginaires !

 

Point fort couleur

Le « purple addict » de la saison affiche sa flamboyance sur tous les supports.
Il s’adapte sous différents aspects à tous les métiers de l’accessoire : étiquettes lustrées, rubans brossés, semelles rebondissantes, pierres fines.
Les coloris chauds sont de mise cette saison, les beiges rosés, briques et terracotta sont les nouveaux neutres et se marient à merveille avec ce violet endiablé.

 

 

Jewel

Les composants bijoux de la saison affichent une distinction énigmatique.
Les lignes serpentent, les médaillons protecteurs rassurent, les pampilles évoquent des pépites brutes… des trésors paraissent.
La couleur s’affiche de manière plus pleine, avec des strass mats qui donnent de la profondeur aux nuances et avec des émaux cloisonnés revisités.
Les mesh métalliques ou strassées font leur grand retour, avec des boucles d’oreilles et colliers qui s’articulent et se prennent pour des côtes de mailles.
Les pierres ornementales continuent à s’imposer, et se raffinent avec des sertis strassés posés au centre des pierres, une manière inattendue et singulière de combiner ces éléments !
Les chaines jouent elles aussi le trouble avec des maillages renouvelés version ADN ou avec des maillons géométriques imbriqués.
Les métaux se révèlent avec subtilité, les recherches se portent sur les surfaçages vivants, brossés, sablés, légèrement martelés, et confèrent ainsi un éclat discret aux dorés et argentés.