La sélection Essentiels du printemps-été21

Les points forts de la saison pour les tissus destinés aux marchés du flou et du structuré : l’ensemble des silhouettes qu’elles soient strictes, décontractées, ultra fluides ou très construites. Les produits phares cotonniers, liniers, lainiers ou synthétiques pour les petites pièces en maille ou chaîne et trame, les robes, pantalons et jeans, les costumes et tailleurs, les vestes et les pièces du dessus. Les points forts pour la mode écoresponsable. 

Consistance, légèreté et irrégularités végétales subtiles transposent les Essentiels de la saison vers une sophistication habile. Les propositions écoresponsables sont au rendez-vous avec des propositions de plus en plus raffinés dans les touchers, dans les comportements et dans les visuels.

Chemises

Lins raffinés : Une claire prévalence des lins cette saison, travaillés en mélange, avec des cellulosiques et des cotons, élaborés, en unis mais aussi en tissés teints toujours frais. Un comportement nerveux qui s’associe à la douceur, un lin affiné, sophistiqué, qui s’éloigne de toute rusticité.

Fluidité adoucie : Des mélanges et purs cellulosiques pour une chemise qui se pare de lustres subtilement satinés et d’une finesse suave. De la douceur tactile pour de tissés teints au féminin comme au masculin, flottants, aériens.

Voiles façonnés : L’ultra légèreté et la transparence sont au rendez-vous et s’animent de jacquards et structures élaborées. Des semi-transparences cotonnières animées de reliefs linéaires et structurantes.

Blouses / Chemisiers

Frissonnante légèreté : les surfaces s’animent de subtiles textures à peine lisibles. Crêpes et créponnés tout en évanescence, semi-transparences animées, gazes et voiles cotonniers structurés, rondeurs organzas édulcorées.

Luisances aléatoires : les reflets de la saison sont mouvants : Satins tendrement colorés et presque mats, brillances mouillées, lustres chatoyants évoquant le cuir s’expriment tout en finesse et en légèreté, et existent désormais en versions écoresponsables.

Touchers pétale : des mains adoucies avec des cellulosiques et synthétiques lavés, une onctuosité et une fluidité coulante dans des coloris tout aussi attendris.

Lumières pétillantes : tels d’innombrables pépites enfouies, les soieries miroitent de mille brillances multicolores et fines.

Mailles T-shirt

Touchers secs : en version synthétique ou cotonnière, les surfaces se font subtilement crépitantes, oscillant entre l’éponge et les micro-grainés. Une sècheresse un brin âpre qui se retrouve aussi dans les lins, lustrés et propres.

Reliefs essentiels : des armures visibles, cannages un peu rustiques, gazes matérielles, nids d’abeille, piqués contrastés et micro-façonnés animent les surfaces des mailles et viennent jusqu’à imiter les chaine et trame.

Reflets soyeux : Des mailles plombantes à la fluidité structurée, ou mailles affinées plus lisses se parent de luisances satinées discret. Une sophistication qu’on retrouve dans des compacts ultra propres, nets, denses et uniformes.

Brillances irisées: des nacrages tels des ailes de libellule saupoudrent les plus fines mailles, même les transparences s’habillent des plus délicats scintillements. Plissés partiellement enduits, ou avec des jeux de fils Lurex doux à la main et vibrants sous les lumières.

Costumes / Tailleurs / Pantalons / Vestes

Textures mouvementés: Les draperies se caractérisent par des armures marquées, des nattés, des gazes et des twills creusés, mais aussi des mains surprenantes avec des crèpes gommeux et ultra fins. Des vibrations de surfaces avec des seersuckers de laine ultra légers et affinés.

Visuels brouillés : les dessins classiques se troublent avec douceur : les carreaux perdent en netteté, s’agrandissent et se déclinent dans des coloris réchauffés et vibrants.

Lins majoritaires : L’influence linière pour des vestes et costumes se traduit de manière très élégante. L’irrégularité des fils est choisie pour amener aux costumes des textures vivantes. Des lins rafraichis, blanchis et affinés, jamais rustiques, ultra élégants.

Nervosité compacte : Des draperies ultra-legères, nettes et compactes, avec des alliages synthétiques pour des effets rebondis, nerveux et dynamiques. Et toujours la performance invisible, pour un tailoring léger, impeccable, à l’épreuve des nouveaux modes de vie.

Casual / Denim

Rondeur relaxée : Cotons armurés aux reliefs proéminents assouplis et arrondis enveloppent avec une consistance bienveillante. Mélanges artificiels / naturels pour l’apport de rebond, de plénitude. 

Raclages savants : Cotons et lins affichent un lustre qui peut être affirmé ou plus discret, mettant en avant les reliefs, diagonales et armures carrées, par des raclages et enductions couvrantes.

Influence lin : Une souplesse végétalisée pour des vestes et pantalons décontractés. Des irrégularités tactiles et visuels avec des lavés et mal repassés affinés, à la nervosité irrésistible.

Résolument impeccables : Des cotons absolument irréprochables, aux surfaces lissées, calandrées, associant légèreté et finitions parfaites. Des satins admirablement unis, mais aussi des ripstops radicalement carrés et infiniment allégés.

Denim

Esprit draperie : Des denims lisses à la fluidité affinée affichent une élégance assumée. La souplesse et la brillance sont apportées également par des mélanges avec des cellulosiques.

Turbulence fantaisie : les indigos sont troublés par des animations visuelles ou tactiles : lavages poussés, teintures et délavages aléatoires rendent les surfaces non-unies et diluent les couleurs. La tactilité est exacerbée par l’apport de lin, pour des mains asséchées, et une rusticité amadouée.

Jupes / Robes / Pantalons

Souplesse consistante : De somptueuses viscoses, alourdies et denses pour des pantalons, robes et jupes à la fluidité alanguie. Des mains souples et un comportement dynamique signent les artificiels de la saison.

Satins accidentés : Les lustres de la saison sont cassés par lavages, les plus luxueuses soies semblent mal repassées mais n’y perdent rien en élégance, tant les mains sont divines et les teintes sophistiquées.

Reliefs ondulants : Les surfaces des soieries sont mouvementées par de petits crêponnés, des vaguelettes sensibles et des lamellés frissonnants. Seersuckers délicats et réels ondes aériennes vont enrober et accompagner le mouvement au quotidien.

Trenchs / Vestes / Manteaux d’été

Densité cotonnière : Des cotons ultra costauds promettent des pardessus à la structure parfaite. Des mains à la densité extraordinaire, que ce soit sur des surfaces lisses parfaites, ou des armurés élaborés. Raclages habiles et enductions cirées peuvent amener une certaine décontraction dans l’aspect à ces produits élégants.

Éclats précieux : les tweeds s’affinent et se parent de scintillements pétillants : insert de paillettes et fils fantaisie aplatis tout en combinaison de couleurs candides permettent d’apporter la dose de fraicheur nécessaire aux vestes d’été.

Article précédent Les structures carrées signent la saison du printemps-été 21 Article suivant La sélection Sport & Tech du printemps-été 21