Ouverture de la saison de l’AH 20/21 : Fabrics

Volume, légèreté et mobilité s’unissent pour des matières étonnantes et vivantes.

La saison automne hiver 2020-21 voit les matières s’épaissir pour acquérir en même temps un volume protecteur et une légèreté consistante. Elles se gonflent, adoptent des volumes ronds et généreux avec comme mot d’ordre : rendre beau et faire du bien.
Le développement durable continue à faire son chemin et met en avant des produits séduisants et ultra mode. Ils sont construits de matières bio-sourcées, recyclées, recyclables ou avec des élasticités éco -friendly pour notamment des mailles, denims ou draperies stretch.

Densité affinée

La matérialité s’exprime d’un côté, avec le plaisir de l’association entre finesse et densité pour un poids minimum et un confort d’aisance et d’agilité sans aucunes concessions. De l’autre, la fluidité s’ennoblit et s’épaissit pour un quotidien facile à vivre avec des esthétiques renouvelées. Des produits qui invitent à des usages multiples et offrent des solutions innovantes aux nouvelles mobilités urbaines, responsables et pertinentes avec :

– des feutres, impeccablement fermes et flexibles, qui démontrent que l’on peut être dense et fin, ni raide, ni lourd. Les mailles très écrasées et les tissages de laine finement brossés se rapprochent d’une draperie noble et confortable.

– des cotons très compacts, qui sont battus pour empêcher toute rigidité et accompagner le corps avec une connivence bienveillante. Les denims costauds se renouvellent par leurs mélanges de matières et rassurent de leurs mains pleines.

– des synthétiques densifiés, avec des contextures extra fines, qui apportent la résistance à toute épreuve et n’oublient pas la séduction avec des colorations mystérieuses, des brillances discrètes, des surfaces délicatement mouvementées.

Volumes sans poids

– le dodu, le gonflé, et le volume augmenté des polaires et draps moutonnés, aériens et qualitatifs. Des gaufrés amplifiés, des alvéolés, créponnés, plissés ou matelassés. Des reliefs accentués par des métallisations subtiles, changeantes ou érodées.

– des touchers subtils et innovants, travaillés grâce à des mélanges entre naturels et synthétiques, ou artificiels nouvelles générations. De nouveaux veloutés, des gommeux à la matité parfaite, ou des silencieux diaphanes donnent une sensualité nouvelle, pleine et vivante à l’automne hiver 2021.

Epais mais étonnamment légers et mouvants, les textiles de l’automne hiver 2020-21 suivent le corps et le préservent en constituant un rempart moelleux, pour un rapport au monde adouci où l’on se sent libre, précieux et digne de toutes les attentions.

 

Christoph Weber - inspiration ah 20-21

Christoph_Weber - inspiration AH 20-21

Découvrez la saison dans sa globalité sur le salon de Première Vision Paris les 17-19 septembre prochains, ainsi que le décryptage plus poussé lors de nos séminaires TrendTasting.

Article précédent La gamme de couleurs Première Vision de l’AH 20/21

ArticlesConnexes

Simon Hitchens - A-Certain-Reciprocity - PV Paris

Premier regard sur la saison avec Simon Hitchens

Ouverture de la saison de l’automne-hiver 20/21 

Les concertations de Première Vision

Coup de coeur artistique : Bruno Gadenne

Frederic Fontenoy AW 20 21 - Premiere Vision

Frédéric Fontenoy : Le corps en mutation

In the Mangrove by Thai Hà

Coup de coeur New York : rêveries nocturnes