La sélection Essentiels de l’automne-hiver 20/21

Les Essentiels de la saison s’accordent sur l’ambition d’une mode plus construite avec des tissus à la densité affirmée. Même dans la souplesse, les matières sont suffisamment consistantes pour des coupes plus structurées. Les créations intègrent de plus en plus concrètement les questions environnementales.

Costumes et vestes

Des tissus faits pour construire sans raideur. Le chic reprend la main. Poids bien équilibrés, comportements dynamiques, voire fluides, luisances contrôlées. Les frontières masculin/féminin se diluent.

Lustre réactualisé : Une brillance un peu « tech », des comportements toniques.
Surfaces lisses et calandrages en finesse effleurent les surfaces sans écraser les fibres.
Cotons fins et denses, gabardines au lissé parfait.

Finesse intense : Flanelles et shetlands s’affinent et concentrent la douceur. L’ADN visuel de ces tissus authentiques mute vers des coloriages raffinés, des carreaux fondus, des chinés délicats. Les belles laines peignées s’assemblent en doubles faces ultra minces pour atteindre des poids veste, légers et isolants.

Laine à la dure : Des mains surprenantes, une sensation de solidité sans surpoids, une âpreté sèche et moderne loin des laines authentiques. Armures simples, presque ordinaires, tissages bien fermés aux touchers et comportements surprenants.

Diagonales extra chic : Serges et tricotines bien ciselées, twills coton impeccables. Une balance parfaite entre construction et souplesse pour une ampleur mesurée, des nouveaux volumes pantalon en mélanges viscose ou Lyocell.

Casual/Cotons et Denim

Netteté veloutée ou souplesse épaissie dessinent des pièces casual avec de la présence et des volumes généreux. Les fibres artificielles traçables s’invitent en partenaires éco-friendly.

Douceur consistante
: Une fluidité stretch et subtilement pesante, à l’identité clairement casual. Coton/Lyocell ou viscose avec plus de présence et de souplesse en main, denims à l’épaisseur extra suave. Surfaces lisses soigneusement émerisées, lisses et chaleureuses, moleskines dociles. Cotons costauds visuels flanelle. Chinés, jaspés et moulinés grattés, carreaux « charentaise » aux couleurs adoucies en laine/coton.

Attraction velours  : faussement lourds, très malléables et stretch, les velours côtelés jouent avec les décalages visuels / touchers. Audace des luisances soierie, maltraitées, lavées, ramollies, mal teintes. Velours et flocks en véritable indigo. Version maille, des côtelés esprit ameublement, des textures peluches.

Jacquards indigo : façonnés fantaisie pour denims singuliers. Accrocs sous contrôle, dessinés en motifs jacquard fils coupés, tapisserie et ornementaux au look « shabby » blue.

Manteaux

Un manteau hautement tactile, refuge rond et plantureux pour s’envelopper douillettement dans la matière. Dessins bien présents mais sans excès, quelques touches de lumière, les décors d’extérieur s’expriment tranquillement mais avec assurance.

Densité confortable : consistance souple des feutres et lainages pressés. Mailles feutrées, construites et malléables en laine ou mélanges synthétiques au look technique.

Lainages moutonnants : doubles faces grumeleux en surface, envers couleurs, textures bouillies en expansion, velours de laine, d’alpaga ou de cachemire comme des polaires. Fausses fourrures frisées, bouclées.

Poilus en liberté : Velours de laine ou d’alpaga somptueusement zibelinés, mohairs gonflés comme des barbapapa, toisons de laine brossées pour filtrer les dessins, insertion de fils fous dans les tweeds ou les fils teints. Fausses fourrures anti-naturelles, ciselées, graphiques ou parsemées de pépites de métal. 

Façon sweatshirt : Lainages consistants et luxueux au comportement maille. Draps amollis, double faces comme des molletons. Dessins classiques réinventés, pieds de poule et Prince de Galles super flegmatiques.

Robes, jupes et pantalons

La soierie croise la draperie et l’accord se fait sur une fluidité plus consistante et plus mate pour les pièces emblématiques du vestiaire féminin, les robes, les pantalons et les combinaisons.

Fluidité à sensation : crêpes intensément mats en concentré de couleur, textures au grain visible et tactile, piqués crêpes. Des textures fines mais sensibles, moins lisses et coulantes. Surfaces agitées, créponnés lamellés, frissons désordonnés, écorces mouvantes. Mailles crêpe stretch esprit soierie sport.

Brillance assumée : Reflets lamés colorés, métallisés métalloplastiques cuivrés, iridescences sombres, changeants fascinants façon aile de papillon. Maille métalloplastique aux étincelles colorées, surfaces couvertes de lumière, pailletés pépites presque disco. Tweed bijoux au look minéral, sombres lainages rustiques parsemés de brillances mica.

Chemises/Maille

CHEMISES
La chemise revisite le sportswear, avec élégance. Plutôt sombre, touchers chaleureux et dessins plus ruraux qu’urbains.

Fluidité au masculin : mélanges viscose, qualités légères et plus souples. Dessins et coloriages neutres, rayures classiques fluidifiées.

Velouté casual chic : surfaces finement grattées, chinés fondus esprit flanelle, velours milleraies presque invisibles, rayures et carreaux rehaussés de fils chenille.

Nuances grisées : carreaux vichy XXL assourdis, carreaux fenêtre et dérivés de la draperie aux coloriages casual, carreaux « charentais ». Chambrays damassés figuratifs ou géométriques. En impression, fleuris doux et sous-bois estompés.

 

MAILLE
L’offre éco est complètement installée dans tous les types de produits maille. Une saison aux extrêmes entre densité fine pour construire et expansion chaleureuse pour envelopper. 
  
Structures dessinées : piqués agrandis, reliefs cannage et petits carrés pour les petits pulls. Côtes fines et côtes plates en coton ou laine pour les poids T-shirt.

Comme du chaine et trame : finesse dense et construite, élasticité minimisée, noblesse des laines et coton, ou mélanges synthétiques élaborés. Diagonales comme du tissage pour des chemises et vestes en maille.

Ultra expansé : molletons à grosses bouclettes ou brossages envers généreux, polaire extra soufflée, moutonnés et textures granuleuses douillettes.

 

Article suivant La sélection Fancies de l’automne-hiver 20/21

ArticlesConnexes

La sélection Sport & Tech de l’automne-hiver 20/21

Smart creation de l’automne-hiver 20/21