La sélection Essentiels du printemps-été 2020

Les Essentiels de la saison composent une harmonie très enlevée avec beaucoup de légèreté dans le mouvement, des transparences calque furtives, des lumières irisées mouvantes et de la couleur éclatante qui vivifie les unis ou surligne les dessins des chemises et les draperies.

Blouses

Textures sans poids : des transparences filtre animées de fines flammes de lin, des calques cotonniers. Des translucides soyeux délicatement mouvementés, des crêponnés frissonnants, des seersuckers légers. Pour le soir des organzas et nuages de soie super mats. 

Douceur pétale : des satinés caressants, des crêpes sablés à tout petits grains mats, des surfaces saupoudrées de lumière.

Scintillements cristallisés : pour l’habillé, des transparences cellophane, des mousselines et voiles aux reflets irisés, des soieries et façonnés à la clarté délicatement changeante, des arc-en-ciel blanchis, des métallisations scarabées et libellules.

Chemises

Poids limite : de la légèreté sans transparence ou de la transparence avec du caractère. Des classiques et faux-unis renouvelés par leurs poids, des voiles de lin à grand carreaux, des gazes fines, des calques frissonnants.

Estompés : des jacquards aux irrégularités de fils ou d’armure, des faux-unis sans contraste. Des rayures et carreaux doucement fanés, un esprit néo-campagne dessiné avec délicatesse sur fonds écrus ou ensoleillés.

Rayures fortes : Nautiques, au crayon de couleur, au surligneur fluo pour réveiller la chemise de ville ou audacieusement exotiques sur bases lin. 

Maille T-Shirt

Sensations tactiles : des jerseys crêpes, des voiles synthétiques cristallisés, des fluides secs et glissants. Des alvéolés, des filets et structures tulles, plus grands, qui renouvellent les mesh sport. Des rayures graphiques ou monochromes, rehaussées de reliefs et de jeux de points.

Jerseys et éponges de lin pour de nouvelles sensations. 

Fluidité coulante : des molletons fins, fluidifiés et décontractés, des mélanges Lyocell ou Cupro pour accentuer le glissant, des sensations gommeuses, extra-stretch, des mains enrobantes.    

Casual

Fluides no gender : les poids pantalon s’allègent et gagnent en fluidité grâce aux Lyocell et Cupro pour un confort frais et naturel. Les discrètes irrégularités du lin ou du coton donnent du caractère aux touchers.

Cotons impeccables : des constructions serrées, des fils fins, des surfaces lisses sans aspérités ni armures visibles, des mailles cotonnières denses et homogènes pour un casual simple et durable, de belle qualité.

Rayures urbanisées : rayures coutils vivifiées, élargies, ensoleillées, traditionnelles Oshkosh et matelas délestées, des seersuckers frais entre cotonnade et draperie, un esprit paysan gentiment modernisé.

Denim

Traitements uniformes : délavages doux et réguliers, blanchis neigeux actualisés.  

Fantaisies au menu : flammes de lins, jacquards, impression ou même broderie pour surfaces enrichies en ton sur ton.

Costumes & vestes

Finesse virtuose : des gazes coton ou laine si fines qu’elle ne sont pas transparentes mais juste naturellement « climatisées ». Des voiles de laine si fins et denses qu’ils sont opaques, des mains fraiches et douces pour une draperie à même la peau.

Lins domptés : un lin citadin, affiné à l’extrême, aux flammes presque imperceptibles, aux aspects à peine mouchetés, aux surfaces pas tout à fait parfaites avec un semblant de crêponné ou des délavages très peu marqués.

Vestes mises en lumière : des Princes de Galles et fils teint classiques surlignés de filets couleur flashy ou même fluo, des écossais qui dérivent vers le madras, hyper colorés follement tropicalisés.

Robes & tailleurs

Fluidité fraiche ou linière : des poids robes et tailleurs glissants et alourdis pour une fluidité « pleine » en maille ou chaine et trame. Des crêpes sablés et structurés glacés, des piqués froids.
Des viscoses, Cupro, acétates et polyamides rebondissants. Des mélanges lin fluidifiés et refroidis.

Surfaces en mouvement : des seersuckers fins, petits cloqués et plissés dynamiques prêts à danser autour du corps.

Luisances franches : des satinés parfaitement lisses et des soieries aux reflets mouillés pour refléter la lumière, des soies luxueuses aux étranges touchers caoutchouc. Des lamés unis et colorés qui explorent la palette fraiche de la saison.

Trench & manteaux

Soieries urbaines : des 100% synthétiques unis ou teints fils pour des futurs nouveaux classiques, des manteaux et vestes à coller-souder. Des impers aux reflets mi-techniques mi-soyeux élégants, pour des pardessus poids plume fonctionnels et peu encombrants.

Plastiques irisés : des transparences plastifiées et nacrées comme des bulles de savon, des enductions transparentes vinyle qui vitrifient les tissés-teints, draperies et cotons sans les masquer.

Tweeds accrocheurs : des coloriages hauts en couleur jusqu’au fluo, illuminés de scintillements irisés ou cristallisés. De spectaculaires cannages, gazes rustiques et canevas de coton qui redessinent le brut avec précision et plus de légèreté.

Article précédent La sélection Fancies du printemps-été 2020 Article suivant La sélection Sport & Tech du printemps-été 2020

ArticlesConnexes

La sélection Smart Creation du printemps-été 2020