La sélection Bag & Shoe du printemps-été 2020

Envisager une sélection d’accessoires libérés et joyeux. Les sacs et les chaussures du printemps-été 2020 acceptent les différences, assument les changements et plébiscitent les fonctions à contre-emploi. Ils accueillent avec bonne humeur la diversité des formes et des volumes et alternent le très lourd et le tout léger, mélangent les matières et les décors, bousculent ou subliment les standards et répondent à une indispensable fonctionnalité.

Notre sélection

Sans complexe

La simplicité enjouée : sacs et chaussures décomplexés interprètent « Chantons sous la pluie », même si le soleil brille. On déroute les éléments utilitaires de leur fonction : tendeurs de vélo, drisses de chantier, mèches gainées, sangles rayées multico, zips fluos. Les semelles caoutchoutées débordent. Sur les sangles, les écritures signalétiques s’impriment en 3D. Les chaînes de sacs semblent des jouets d’enfant. Coloris pimpants, fluos accrocheurs,  blanc brillant, chrome clean.

Sans barrière

Plus besoin de se dire à quoi ça sert ? On va trouver… Les sacs oublient leur destination et optent pour le mélange des genres. Les femmes troquent leur shopping raisonnable pour un sac de sport oversize. Les composants sont démesurés, la boucle géante signe l’accessoire. Les chaînes de zips en deviennent l’élément déco. Un mélange de raffinement couture et de mélanges insolites : tressages de cuir et plastiques, sangles techniques nervurées, cannages techniques, anses de sacs moulées, brillances élégantes, colorama surprenant.     

Les pieds sur terre

La revanche des baroudeurs : aventuriers de la ville, citadins et citadines glamours jouent au randonneur et baroudeur. Ils accumulent les ingrédients utilitaires, pour ne pas s’en servir. Les matières sont naturelles ou font semblant : corne, bois, bambou, cuir érodé, denim effiloché, tressages bruts. Une recherche de références artisanales : surpiqures main, bois taillé dans la masse. Et une sophistication des standards trekking : camouflages et impressions animalières en all-over. Les composants métalliques : rivets, clous, mousquetons prennent des reflets mordorés. Une gamme de Kakis adoucis, grisés, féminisés ; bruns clairs, sable chaud, doré bruni.

Poids plume

Une danseuse, glam et minimaliste : tout est prétexte à s’alléger, à oublier l’attraction terrestre, à courir en lévitation, à décoller du sol. Mules, ballerines et shoppings aériens se renouvellent avec des matières et des composants très légers : Boucles et anses de sac nacrées, ou transparentes, rubans façon organza technique, lacets blanchis, plumes impalpables, chaines délicates, talons transparents, empeignes en silicone perforé. Blanc et off white dominent accompagnés d’or blanchi, de chrome brillant, de pastels très pâles, ponctués d’éclairs vifs.

Immerger

Plonger dans la couleur : la couleur submerge les composants, les sacs et les chaussures. Elle déborde des contours et se répand sur les surfaces. Les transparences aquatiques laissent deviner les reflets changeants des écailles de poisson.  Un monde océanique de bleu et vert en mélange, d’algues mouillées ou desséchées.

Article précédent La sélection cuir du printemps-été 2020

ArticlesConnexes

La sélection accessoires printemps-été 2020

La sélection bijoux printemps-été 2020