GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Interview avec les fournisseurs : Marini Industrie

Pour le lancement de Marketplace, nous allons donner la parole aux exposants de Première Vision pour évoquer l’évolution du secteur de la mode et le projet Marketplace. Aujourd’hui, découvrez Marini Industrie avec son dirigeant et créateur, Francesco Marini.

 

Première Vision : Pourriez-vous nous présenter votre entreprise ?

Francesco Marini : Marini Industrie a été fondée en 1945 par mon grand-père Mario Marini et M. Enzo Cecconi. Je représente la troisième génération de l’entreprise. Nous avons fabriqué essentiellement des tissus en laine jusqu’à la fin des années 70. Au début des années 80, nous avons introduit de nouvelles matières comme la viscose, le polyamide, la soie ou l’élasthane.

 

Marini Industrie HOME 2

 

PV : Quelles sont vos spécialités dans l’industrie de la mode ?

FM : Nous sommes actuellement spécialistes du lin extensible pour les collections Printemps Été et sommes reconnus pour notre laine lavable (H2WOOL) pour les collections Automne Hiver. Nous avons trois lignes différentes : Marini e Cecconi, notre collection historique et sophistiquée, Ospiti del Mondo, plus jeune et décontractée, et Assotex, laine et cachemire mélangés pour manteaux.

 

PV : Que pensez-vous de l’avenir de l’industrie de la mode ? Quelles sont vos perspectives ?

FM : Je pense que de nouveaux modèles économiques sont adoptés dans le milieu de la mode, ce qui lui donne une nouvelle énergie et le revitalise. Je pense à de nouveaux acteurs qui commercialisent leurs produits en ligne uniquement ou souhaitent mettre en place la traçabilité et la transparence de leur chaine d’approvisionnement afin de donner plus de valeur aux vêtements qu’ils proposent. Le consommateur veut en savoir plus sur ce qu’il achète et la durabilité est la clé du succès (nous sommes signataires du défi Detox de Greenpeace). Les marques ont besoin de collaborer avec leurs fournisseurs, de comprendre que ces derniers doivent faire face à une augmentation des coûts mais offrir aussi davantage de services.

 

Tissu - Marini Industrie

 

PV : Que savez-vous du Marketplace de Première Vision ?

FM : J’ai beaucoup d’attentes parce que je pense que Première Vision a un formidable panel de marques dans sa base de données, et est très bien réputé. Cela doit être fait le mieux possible. Nous sommes à un moment charnière qui appelle l’écriture de nouvelles règles et où les relations avec la nouvelle génération sont différentes d’avant.

 

Lin Marini Industries

 

PV : Avec le Marketplace de Première Vision, l’approvisionnement évolue. De votre point de vue, quels changements Marketplace apportera-t-il à l’avenir par rapport à aujourd’hui ?

FM : Comme je l’ai dit, nous sommes en train de parler de quelque chose de nouveau et il sera très important que les producteurs maintiennent des liens étroits avec leurs clients et les tiennent informés des nouveautés en termes de produits ou de procédés. Je ne serai pas surpris si dans 10 ans les salons changent de fonction pour devenir des évènements ayant pour but de rencontrer des clients, en complément d’une partie de la vente qui se passerait en ligne. Mais qui soient également des lieux dans lesquels on puisse trouver des informations sur les produits en temps réel. Je pense que nous aurons besoin des deux car notre collection doit une part de son succès à la « magie » du toucher d’un beau tissu.

 


Marini Industrie a été fondée en 1945. Nous avons trois lignes différentes : Marini e Cecconi, notre collection historique et sophistiquée, Ospiti del Mondo, plus jeune et décontractée, et Assotex, laine et cachemire mélangés pour manteaux.

Pour continuer à découvrir Marini Industrie sur sa boutique de vente en ligne, cliquez ici.


 

Article précédent Interview avec les fournisseurs : Lanificio Subalpino Article suivant Frumat, de la pomme à la peau