L’univers du cuir s’hybride à tout va

innover
(Photo : Defi Innover Ensemble – Les Compagnons du Devoir. Gaÿa – Leather, entrée Hall 3)

Artisans, designers, ingénieurs… : les acteurs de la filière des Matériaux Souples ont profité de Première Vision Leather pour partager leurs convictions. À savoir : il faut hybrider sans complexe aussi bien les matériaux que les savoir-faire. Soit, pour cela, lever les inhibitions professionnelles et capitaliser sur les compétences artisanales pour booster les possibilités industrielles (et vice-versa). Clément Parel a complété son compagnonnage en sellerie par une formation en design, et exerce aujourd’hui chez Décathlon. « Je suis ainsi capable d’évaluer l’impact de mon coup de crayon, en terme de faisabilité technique et d’impact financier. » Vincent Delepierre, spécialiste Innovation et Process affirme que « la production de masse permet le développement de nouveaux process qui vont ensuite servir l’artisanat. Ce fut le cas pour la découpe laser, par exemple. En regard, l’artisanat va apporter un savoir-faire indispensable au moment du prototypage. » Pour porter cette volonté, un pôle d’excellence des matériaux souples ouvre ses portes à Pantin, en région parisienne, dans la maison des Compagnons du Devoir.