QUAND LES BELLES FICELLES RENOUENT AVEC LA MODE

Belinac

Belinac (Fabrics)

Délicate comme la glycine, résistante comme le jute, précieuse comme une broderie : la ficelle devient un ingrédient de raffinement sur les tissus et accessoires d’été. Belinac (Fabrics) l’utilise en fil flottant, sur des tissus enrichis de dessins floraux matelassés. Chez Simona B. (Accessories), la ficelle se décline sur des motifs tressés unissant fibres naturelles et fils en lurex dans un mariage parfait.

Pour Masao Koishihara, la ficelle est un art à part entière : cet héritier de quatre générations de tisserands et président de Yushisha (Maison d’Exceptions, HALL 6) a renoué avec la technique japonaise ancestrale du fil de glycine. Filée  exclusivement à la main, la fibre, extraite de ces plantes qu’il cultive personnellement à Kyoto, est plus résistante que n’importe quelle fibre naturelle et aussi précieuse qu’un fil d’or.