Quand le cuir s’enrichit pour sublimer la création

Matière noble par essence, le cuir peut se faire carrément précieux pour sublimer la création dont il est la substance. Par le mariage avec un autre matériau plus riche encore, ou par la complexité d’une mise en œuvre méticuleuse, il devient encore plus luxueux et confère un caractère exceptionnel à l’objet qu’il matérialise.

Gestes d’excellence

Par leur précision, leur minutie ou leur lenteur, certaines techniques apportent un supplément d’âme au cuir en plus de l’investissement qu’elles exigent. Plutôt artisanales, souvent manuelles, celles-ci le chargent aussi de l’héritage historique qu’elles perpétuent et le rendent ainsi quasi impérissable.

A partir de modules en étoile en cuir de vache ou de chèvre imbriqués les uns dans les autres par les pointes de leurs branches, elle réalise des panneaux à motifs géométriques et colorés. Sans aucune couture et entièrement manuelle, cette méthode se veut aussi écologique par le fait qu’elle utilise des peaux défectueuses. Dans le même esprit, le tressage du cuir évoque la main de l’homme et l’amour de l’art. A partir de lanières de veau « dont les peaux, plus grandes et plus rigides, se prêtent bien à ce travail », les tanneries confectionnent des panneaux de différents formats selon d’infinies possibilités. Tressés à la main ou sur des machines artisanales, ceux-ci peuvent s’agrémenter de l’insertion d’un fil textile ou présenter un effet tridimensionnel. Selon le même principe, la société Ejaz Tanning montre tout le savoir-faire indien en la matière avec des cuirs d’agneau.

5 ejaz tann company
Tressage de cuir d’agneau par Ejaz Tanning Company

Fondés en 2011 à Chennai dans le sud est de l’Inde, les Ateliers Courtin s’appuient sur l’expertise locale pour réaliser de superbes cannages de cuir. Par la modernité de leurs motifs, ces entrelacs de cuir de vachette, mouton, chèvre ou agneau prouvent leur intemporalité. Sur cuir plus encore que sur tissu, la broderie embellit le support par la minutie qu’elle requiert autant que par l’ornementation qu’elle amène.

 

Brodés en Inde par un atelier partenaire, les panneaux en agneau de Giancarlo Caponi, « suffisamment épais pour porter la broderie », arborent cristaux ou sequins cousus à la main. Velours ou lisses, ils sont parfois découpés au laser pour accentuer leur aspect ouvragé. Enfin, le geste artistique du peintre peut littéralement transfigurer la peau par le placement subjectif de la couleur, et la rendre encore plus unique.

7 giancarlocaponi 8 giancarlocaponi
Panneaux de cuir d’agneau brodés de Giancarlo Caponi

C’est l’intention de l’entreprise Dolmen lorsqu’elle teinte manuellement, au pinceau, les peaux de python avant de les couvrir par transfert d’une métallisation luisante.

 9 dolmen
Python peint à la main et métallisé de Dolmen

Ajouts précieux

En s’alliant avec des matières ou matériaux réputés pour leur préciosité, le cuir confine alors au somptueux. Lorsqu’elle se superpose au cuir, la dentelle, par exemple, renommée pour sa délicatesse, intronise ce dernier dans la caste très sélecte des tissus de luxe. La société Accoppiature Pisane, spécialisée dans le contre-collage, pare des peaux d’agneau lisses, velours ou perforées d’une dentelle colorée ou brochée. « Cela ne nous dispense pas des tests de résistance au frottement et à la déchirure » précise, réaliste, un responsable.

10 accopiature pisane 11 accopiature pisane
Contre-collage de dentelle sur cuir d’agneau par Accoppiature Pisane

Chez Tari, l’association d’un agneau argenté avec une dentelle blanche brodée de fleurs vertes et de paillettes incolores porte le principe de « bondage » du cuir à son paroxysme. L’apport de métal est souvent synonyme d’enrichissement.

12 tari
Superposition de dentelle, broderie et paillettes sur cuir par Tari

Alors les tanneurs n’hésitent pas à enduire leurs peaux de métallisations plus ou moins précieuses. Par simple transfert de film, Reptilis constelle ses pythons de petits points argent qui leur donnent un scintillement féérique.

14 reptilis
Python pointilliste argenté par Reptilis

Dans un genre plus inédit, Conceria Centrorettili pulvérise ses pythons de métallisations colorées avant de les laver avec un produit spécial dans un bain de vapeur pour un effet assoupli et subtilement délavé.

15 centrorettili
Python métallisé et lavé de Conceria Centrorettili

Avec des résultats très différents, Whiteline et France Croco développent la même idée en couvrant d’une couche argentée ou dorée une peau de croco noire teintée dans la masse et en « démasquant » la patine métallisée avec un chiffon ou une éponge avant que celle-ci ne sèche.

16 whiteline 
Croco noir patiné argent de Whiteline  

17 france croco
Croco noir patiné doré de France Croco

 

Aux confins du luxe et de la préciosité, l’association du crocodile et de l’or 22 carats conjugue le savoir-faire d’un spécialiste des peaux précieuses à l’art d’un doreur sur cuir. Tandis que Cuir de Lagny a mis au point « une finition spéciale qui permet de déposer la feuille d’or, suffisamment souple pour qu’elle ne se décolle pas à la pliure », l’Atelier Bettenfeld-Rosenblum a élaboré « une mixtion de prise et d’accroche » dont il a enduit très superficiellement la peau pour que celle-ci fixe la feuille d’or selon un procédé de dorure à froid. Derrière ces prouesses et démonstrations de moyens, n’oublions pas que des hommes passionnés, aux compétences hors pair, se surpassent au quotidien.

19 cuir de lagny
Croco doré à la feuille d’or par Cuir de Lagny et Atelier Bettenfeld-Rosenblum