OUTER & OVER AW1819

Outer & Over

Les points forts pour les pièces de dessus : manteaux, vestes, costumes, pantalons, jeans, trenchs, parkas, blousons et autres pièces à manches. Les unis et fantaisies, cotonniers, liniers, lainiers ou synthétiques. Les draperies, tweeds et mailles compactes, chics ou décontractés.

Les manteaux s’annoncent moins encombrants et les vestes plus costaudes. Tout en confort douillet ou rigoureusement structurée, la pièce du dessus se radicalise.
Les classiques piratés jouent la fantaisie sur les hauts et les bas.

MANTEAUX ET BLOUSONS

Densité nette : des mains un peu dures compensées par des comportements ronds ou souples, ni cassants ni craquants. Des cotons ultra serrés – jusqu’au satin Duchesse, des synthétiques déperlants fermes et brillants, des armures sans demi-mesure, nettement sculptées ou ultra lisses. Des contrecollés qui donnent de la matérialité sans épaissir. Des mailles feutrées et drap compacts bien compressés, plus fins pour des pièces de dessus protectrices et sans lourdeur.

Obsession British : des visuels très reconnaissables à double lecture. Réappropriations surprenantes des Prince de Galles, Glen Checks et autres atouts britanniques. Des lainages et tweeds fantaisie aux colorations inattendues, des dessins bizarrement coupés-collés ou volontairement déformés. Des supports et des comportements en décalage, jamais comme on les attend. Des transpositions inventives en maille et fausse fourrure.

Assemblages excentriques : peaux lainées et fausses fourrures fuient le naturel ! Des futurs blousons et manteaux courts aux couleurs artificielles, échevelés de houppettes folles. Des faux pelages hirsutes, en maille ou chaîne et trame. Esprit Teddys revisités, contrecollages antinomiques, vinyles craquelés et gommeux souples, denims à surprises aux intérieurs moutonnés ou veloutés. Matelassés faussement classiques et aiguilletés créatifs pour doudounes de mode. Des indigos fantaisie ouatinés et réchauffants.

Clarté moelleuse : des mohairs et bouclés fondants aux colorations froides presque givrées. Des lainages comme des ouatines de luxe, à la fois bouillies et aérées. Une illusion de brut et une rusticité contredites par la tendresse des touchers. Des tissages irréguliers allégés, des effets de matières ultra doux en jacquard, des très gros fils soufflés. De très gros côtelés ultra moelleux pour trenchs et blousons aussi dodus que nonchalants.

VESTES ET COSTUMES

Confort chaleureux : des flanelles sérieuses et douces, des écossais et rayures graphiques floutés pour costume sérieusement attendri, en chaine et trame ou en maille pour la veste. Des Shetlands lavés, des laines soufflées voire légèrement malmenées, imperfections visibles et surfaces discrètement altérées. Lustre discret et cossu du velours lisse pour d’élégants hommes des villes.

Accidents de fils : micro neps, irrégularité flammée à petite dose ou bouclettes rares, des fils fantaisie perturbateurs de dessins dans les fines draperies aux carreaux fenêtre imparfaits et rayures tennis hésitantes. Invités également à brouiller les Princes de Galles et autres motifs all-over. Moulinés, bouclés et boutonnés en mélanges riches et sans couleur pour une fantaisie minérale au masculin comme au féminin. Vibrations tweedées aux effets brouillés « barbus ».

Diagonales implacables : en laine ou coton, des twills et serges hyper nets, un brin rigides. Une luisance moderne émerge des fils, ultra lisses, et des mélanges synthétiques assumés.
Pour tailleurs et manteaux sans concession, no gender, aux volumes épaulés et loin du corps.
Des denims aux armures extra lisibles pour volumes larges et droits.

PANTALONS ET ENSEMBLES

Gainants compacts : des mélanges extensibles et doux, synthétiques à l’œil et au toucher pour suivre le corps sans mouler. Entre scuba compressé et Milano tech, athlétique et chic, pour des vêtements malléables et structurés. Une inspiration maille sport interprétée aussi en chaîne et trame.

Douceur veloutée : jamais authentiques et toujours surprenante ! Raffinement casual des velours à fines raies qui associent couleurs fleuries, imprimés et carreaux teints fils en demi-teintes ou ciselés ou gravés au laser. Cotons et denims généreusement grattés façon pilous, épaisseur augmentée pour veste et pantalons bien matériels. Fils teints cotonniers ou lainiers nets aux envers ultra doux. Diagonales fines et twills sportswear ou denim, mélanges Lyocell, surfaces finement émerisées.

Fluidité charnue : de l’élégance et une extrême féminité en mélanges de synthèse, viscose, cupro, Lyocells et polyamides. Des chaînes et trame et des mailles qui se ressemblent, tout en souplesse sirupeuse, subtilement satinés ou poudrés, animés de petits effets de surface, de points de maille inspirés des vêtements de sport. Des finalités produits variées et très mode, des vestes qui se rapprochent des sweatshirt et des pantalons et des jupes comme des survêtements.