OUTER & OVER P/E 18

Outer & Over

Les points forts pour les pièces de dessus : manteaux, vestes, costumes, pantalons, jeans, trenchs, parkas, blousons et autres pièces à manches. Les unis et fantaisies, cotonniers, liniers, lainiers ou synthétiques. Les draperies, tweeds et mailles compactes, chics ou décontractés.

LE TOUCHER AVANT TOUT, UN NATUREL ARTIFICIALISE, UNE FLUIDITE NO GENDER.

MANTEAUX & PIECES DU DESSUS

Illusion d’épaisseur : des gros fils, des textures magnifiées, ni bruts ni rustiques. Des gros tissages aérés, des gazes de coton qui enlèvent du poids et laissent passer l’air. Des jacquards et rayures simples, fonds clairs, avec des mains étonnamment souples, légères et fraîches. Des mailles bloquées, des molletons stabilisés et piqués rigides pour un esprit nautique en pièce dessus.
Touchers secs : d’un côté, des sensations de petits grains pour des cotons et laines asséchés par les mélanges avec les synthétiques ou par la surtension des fils et les aspérités des armures.
De l’autre, des sensations de papier craquant, des lins et cotons aux enductions mates délibérément artificielles.
Ethno-fantaisie : des décors ethniques ou primitifs rafraîchis. Des fonds clairs, des couleurs pimpantes ou fruitées, des dessins simplifiés, graphiques pour des vestes et manteaux gais et fantaisie. Des tweeds artisanaux pâlis, à la rusticité fleurie. Des jacquards et broderies sur fond denim ou chambray.
Brillances artificielles : satinés synthétiques, luisances cotonnières, enductions finement vernies pour refléter la lumière sur blousons et impers.

 

COSTUMES

Finesse vive : une nouvelle forme de fluidité sans mollesse qui tonifie la draperie masculine. Des fils ultra fins, des tissus denses et légers, 100% laine ou avec un peu de stretch, des mains fraîches. Des visuels qui restent élégants et stricts.
Esquisse de frisson : de fines draperies coton ou laine très subtilement tremblotantes, des carreaux seersucker en mouvement. Un esprit légèrement estival et décontracté. 
De l’air : la transparence au masculin. De très chics laines peignées aux tissages ouverts, des gazes sèches, touchers mohair, des micro ajourés pour du costume naturellement respirant. 
Lin chic : du lin très fin à la rusticité éradiquée pour des draperies naturellement élégantes. Des mélanges avec la laine ou avec le coton, des flammes presque imperceptibles, des mains sèches un peu papier.  

 

ENSEMBLES FEMME

Fluidité dynamique : les fibres artificielles en majesté. Des viscoses, Cupro ou Lyocell aux touchers doux et fraîs. Des surfaces ultra lisses, des mains fuyantes et nerveuses. Des aspects luisants ou talqués.
Végétal artificiel : des lins et des mélanges naturels/Lyocell qui brillent franchement, des tissus à mi-chemin entre toucher soierie et look naturel.  

 

VESTES & PANTALONS CASUAL

Ultra nets : un casual carrément propre avec des mélanges coton stretch très fins et opaques pour des pantalons hyper légers. Des luisances satinées tout en souplesse. Des micro dessins bicolores pour la veste ou le pantalon discrètement fantaisie. Des piqués impeccables en maille ou chaîne et trame.
Souplesse intense : une matérialité linière ou cotonnière attendrie par les tissages plus lâches, les mélanges artificiels et les finissages assouplissants. Des poids lourds et ultra nonchalants en denim.
Décors en ton-surton : l’ADN du camouflage avec des tachistes précis en jacquards indigo ou cotonniers, des imprimés sur poids pantalon ou blouson.

 

DOUBLURE

La doublure se décontracte. Des petits reliefs ou des irrégularités précises.
Des impressions bucoliques pour fleurir l’intérieur des vestes et des blousons.