Être créatif et commercial

maurizio

Maurizio de Luca, directeur commercial et créatif chez Italven Pelli, Première Vision Leather et son 24h alligator.

MON BUREAU EST AU MILIEU DE LA TANNERIE FAMILIALE CRÉÉE PAR MON GRAND PÈRE DANS LES ANNÉES 1980.

J’ai deux missions : l’une commerciale (80%), l’autre créative (20 %). Ma formation artistique, en peinture, sculpture et dessin, m’aide beaucoup quand, pour les collections, je fais des recherches avec les techniciens sur le rendu des peaux, les finissages, les couleurs… Le reste, je l’ai appris en commençant au bas de l’échelle, sous la direction de mon père. Il m’a donné les clés de ce métier, appris à comprendre les clients. Aujourd’hui, je négocie les contrats, je supervise les ventes, je contrôle notre réseau de représentants en Espagne et à Milan. En interne, je maintiens des échanges constant avec le service achat et la production. Autant pour connaître les temps d’expédition que pour recueillir des avis sur mes nouvelles idées (je ne suis pas chimiste). Je voyage énormément, je suis tout le temps en train de fouiller à droite à gauche pour trouver de nouvelles idées. C’est un métier pour extraverti. Il faut aussi avoir une bonne capacité de dialogue et comprendre les exigences des clients pour les transformer en nouveaux produits. Nous sommes la dernière tannerie indépendante de peaux exotiques (crocodile, autruche, lézard) en Europe et la première importatrice de flancs de crocodiles en provenance du Venezuela. Quand on touche mes peaux, j’espère que l’on ressent l’émotion, les histoires qu’il y a derrière, pas juste un sentiment sur la brillance ou l’opacité.