Le kangourou à poils

Le kangourou à poils peut revêtir de multiples couleurs. Echantillon Tess Dis Ticaret

Le kangourou n’en finit pas de nous surprendre. Depuis quelques saisons, son cuir a pris place dans les collections de prêt-à-porter et de maroquinerie des maisons de luxe et des créateurs qui l’apprécient pour sa finesse, sa légèreté, sa résistance et son aspect lisse. Alors ses tanneurs attitrés, comme la société Tess Dis Ticaret en Turquie, exposant Première Vision Leather, le proposent également en version pileuse. « Le poil est très fin, doux et persistant » avance le propriétaire de la tannerie Osman Baturay qui le commercialise ainsi depuis moins de trois ans. On pourrait le comparer à du baby veau, avec un prix d’ailleurs assez similaire, « seulement 30 % plus cher qu’un agneau » précise le professionnel.

En quête de nouveautés, certains stylistes l’ont déjà repéré et voient en lui une alternative originale aux cuirs classiques pour leurs collections de vêtements, de chaussures et de sacs. D’autant qu’il peut se colorer dans de multiples teintes après un blanchissage ou se décorer d’impressions fantaisies. Sa résistance reste excellente. Mais, du fait de la présence de ses poils, il ne peut être affiné à moins de 0,6 mm, ce qui ne permet pas de le contre-coller sur du stretch. Une limite somme toute relative et qui ne semble pas rebuter ses adeptes « de plus en plus nombreux » assure le tanneur. De là à sauter au plafond…

Kangourou1

Le kangourou à poils allie la brillance de son pelage à la légèreté de sa peau. Echantillon Tess Dis Ticaret