Le cuir , matériau de structure

Le cuir n’est pas qu’une matière fonctionnelle et esthétique. Il est aussi un véritable matériau de structure capable, par ses seules propriétés physiques – naturelles ou ajoutées – de déterminer une forme. Tout n’est alors qu’affaire de technique et de savoir-faire pour en faire des produits utiles et innovants. Cuir à sculpter, cuir à étirer, cuir à mouler… sur le salon Première Vision Leather, les tanneurs donnent corps à toutes nos envies !

Cuir à sculpter
Synonyme de liberté et de sensualité, la souplesse du cuir fait l’unanimité chez ses amateurs. Mais elle peut donner corps à des formes éphémères au caractère unique. Alors certains tanneurs imaginatifs et proactifs ont eu l’idée de coupler le cuir à un support autoportant qui génère, par simple manipulation, des formes à la fois aléatoires et durables. Ce qu’on appelle la mémoire de forme. Ainsi, après l’avoir refendu, Marmara Deri a contrecollé un cuir d’agneau, plein ou perforé,
sur une très fine feuille d’aluminium elle-même fixée sur un tissu avec une colle spéciale. Dans cet esprit, Pistolesi sépare un cuir d’agneau en deux couches pour y insérer en sandwich une feuille d’aluminium. Tandis que le côté fleur affiche un aspect lisse façon plongé, le côté chair est recouvert d’un film doré. Deux articles qui font la fierté de leurs auteurs qui les destinent à la chaussure ou la maroquinerie. Pour des consommatrices en mal d’expérimentation ludique.

                       ©-Pistolesi-4

©-Marmara-Deri-1
©-Marmara-Deri-2

Marmara Deri                                                                           aluminium de Pistolesi

 

Cuir à étirer

Au-delà de son prêtant naturel, le cuir n’est guère extensible et il supporte mal les déformations. Aussi les tanneurs ont-ils inventé le cuir stretch en l’associant à une toile élastique qui à la fois le soutient et l’entraîne dans les mouvements les plus inespérés. « L’élasticité de nos cuirs d’agneau stretch tourne en général autour de 30 %, déclare un interlocuteur chez Cuirs du Futur, un des grands spécialistes de cet article. Même pour nos perforés. Nous venons de mettre au point un
cuir stretch verni très intéressant pour la chaussure car il ne craque pas à l’étirement et affiche une élasticité voisine de 20 % ». Mêmes performances chez André Hiriar qui revendique entre 25 et 30 % d’élasticité pour ses articles stretch. « A l’étirement, les fibres de collagène du cuir ne sont pas brisées et le cuir ne risque pas de pocher » explique un responsable de la mégisserie. Ce qui en fait l’article idéal pour les vêtements moulants comme les leggings, les jupes crayons ou les
cuissardes.
Toutefois, une telle prouesse ne s’obtient pas sans difficulté et le procédé de fabrication du cuir stretch est très pointu. « Nous réduisons l’épaisseur du cuir jusqu’à 0,25 mm, grâce à un sciage de haute précision dans une machine munie de lames en dessous et d’un cylindre au dessus qui absorbe les différences d’épaisseur, explique un expert de Joqueviel et Cathala. Les agents de nourriture jouent aussi sur la souplesse et donc l’élasticité future ». « Il faut effectuer un tannage très homogène pour que la peau supporte un sciage aussi fin » ajoute un confrère de chez André Hiriar. Le contre-collage est réalisé avec une colle spéciale qui ne migre pas à travers le cuir. « Nous utilisons une toile plus légère pour les vêtements et plus robuste pour les chaussures » précise-t-on chez Cuirs du Futur. Le retrait du cuir se fait « à la teinture » chez André Hiriar ou « au séchage en foulon » pour le veau lavé de Nuova Antilope. Une opération pour le moins délicate exigeant une sacrée maîtrise !

       ©-Cuirs-du-Futur-5      ©-Cuirs-du-Futur-6      ©-Nuova-Antilope-8
Cuirs lisse et velours stretch            Agneau métallisé stretch                 Agneau velours perforé stretch          Veau lavé crispé stretch 
de Cuirs du Futur                                de chez André Hiriar                         de Cuirs du Futur                                   de Nuova Antilope

Cuir à mouler

Totalement protéiforme, le cuir peut aussi se prêter au moulage pour garder une forme donnée. Humidifié par pulvérisation ou trempage, il ramollit et peut alors être pressé ou tendu avec des pinces sur un moule en bois ou en résine. Séché à l’air libre ou dans une étuve à une température inférieure à 35°, il durcit et garde la forme imposée. « Le cuir de tannage végétal est plus adapté au moulage car, lorsqu’on le mouille, ses fibres sont moins horizontales et plus à même de conserver la forme du moule » explique un responsable de la tannerie suédoise Tärnsjö Garveri. « Nous préconisons le moulage avec un cuir végétal épais, entre 1,5 et 4 mm » précise un confrère de la Tannerie Arnal. « Le cuir de moulage doit comporter peu de nourriture » ajoute un autre de la Tannerie Masure.
Les débouchés, certes étroits, n’en sont pas moins emblématiques du cuir et de son potentiel d’utilisation. « Nous fournissons le cuir des célèbres selles de vélo Brooks » se félicite l’expert de la tannerie scandinave. L’orthopédie fait également usage de cuir moulé pour les pièces en contact avec la peau. Les étuis à stylo, cigare ou d’armes de poing et les coques d’appareils photo sont aussi des applications typiques du cuir moulé. Des objets de tradition qui font toujours leurs preuves.

   ©-Tarnsjo-Garveri-9                     ©-Tannerie-Arnal-10
Selle de vélo Brooks en cuir végétal                                                  Cuir végétal pour moulage 
de la tannerie Tärnsjö Garveri                                                           de la Tannerie Arnal

PREMIERE VISION LEATHER HALL 3

JE COMMANDE MON PASS