Gündüz Kürk, le double face sous toutes ses facettes

Agneau Lacon à poils

En hiver, le double face – plus couramment appelé peau lainée – est devenu un must au point d’être imité par du synthétique et même de supplanter la fourrure. Grâce à des spécialistes comme Gündüz Kürk, cet article s’est beaucoup sophistiqué, se faisant plus souple, plus léger et plus doux. Située à Corlu au nord ouest de la Turquie, cette tannerie familiale fondée en 1997 a fait de l’agneau à poils son cheval de bataille et fournit les grandes marques dans le monde entier. Plus de 70 % de l’activité de l’entreprise sont consacrés à la production d’une multitude de références essentiellement destinées à l’habillement. « Toute la difficulté de notre métier consiste à innover tout en suivant les références déjà en catalogue » résume son jeune dirigeant Serdar Gündüz. Par le biais d’un sourcing diversifié, en provenance d’Espagne, d’Italie, de Grande Bretagne, d’Australie, de Grèce ou de France, elle peut varier les espèces et élargir l’éventail de résultats. Ainsi, les articles à base de race Toscana arborent un poil long et raide alors que sur l’Entrefino ou le Rassado, celui-ci est plus court et dru. Sur le Tigrado, la laine est naturellement longue et frisée, tandis que sur le Lacon, elle est plus courte et douce. Mais depuis quatre ans, la firme est encore montée en gamme en se lançant dans la production de baby veau aujourd’hui très prisé pour la chaussure et la maroquinerie. « Le poil est plus soyeux que sur du veau et le cuir plus fin » vante notre interlocuteur. Avant d’ajouter, un rien fier de son travail : « Le double face, c’est doublement difficile ! ».

3 agneau Toscana Gunduz Kurk

Agneau Toscana à poils