Focus sur les cuirs à découvrir

Nous vous proposons ici un aperçu des grandes thématiques cuir à découvrir sur les stands des exposants de Première Vision Leather. Préparez votre parcours cuir !

Classiques améliorés

La perfection n’étant, par définition, jamais atteinte, même les qualités les plus abouties sont perfectibles. Chez Conceria Superior, le veau lisse semi-aniline atteint un paroxysme de naturel. Tout comme chez Tanneries Roux, où le toucher est même qualifié de « crust » tant l’intervention sur la peau est minimale. Chez Chiorino Technology, un article bovin s’affiche « sans métal ni solvant » pour le plus grand bonheur de certaines maisons, maintenant très demanderesses de cuir « vert ». Et les articles poncés ne sont pas en reste, avec un veau velours de toute beauté que Conceria Superior propose également frappé d’un grain « astrakan », une croute de veau veloutée à souhait chez Opéra et un nubuck teint deux fois en bain par Conceria Cilp pour mieux en fixer la couleur.

 

2-roux
Veau semi-aniline toucher « crust » par Tanneries Roux

3-chiorino
Bovin sans métal ni solvant par Chiorino Technology

4-superior
Veau velours de Conceria Superior

Les grainés

Le grain mécanique n’est décidément plus synonyme de moindre qualité. Il n’y a qu’à voir le taurillon grainé de Curtidos Badia, dans sa version plus fine ou plus marquée – façon buffle, pour réaliser la pertinence de ce stratagème. « Ainsi, le grain est parfaitement homogène sur toute la surface de la peau » vante son représentant. Moins naturel, l’article deux tons du même tanneur saura convaincre les amateurs de fantaisie discrète. Le veau à grain caviar tacheté camouflage témoigne de l’inventivité subtile des Tanneries Haas. Le contraste mat brillant, chez Conceria Cilp, donne au veau qui le porte un relief intéressant. Chez Chiorino Technology, une peau bovine devient double face grâce à un finissage imprimé côté chair et côté fleur. Enfin, Inducol gaufre une peau d’agneau à la presse pour un effet bubble des plus…gonflé.

9-badia

Taurillon deux tons de Curtidos Badia

graincaviarhaas

Grain caviar tacheté camouflage de Tanneries Haas

11-cilp

Grain mat brillant sur cuir de veau par Conceria Cilp

Les graissés

« Quand le cuir a été un peu en retrait pendant quelques saisons, il revient souvent avec des touchers naturels voire un peu gras » nous confie un exposant. Ainsi, Tanneries Haas propose un veau avec un finissage à base de cire au toucher onctueux. Conciaria Masoni a mis au point un article huilé avec un effet marbré pour le moins étonnant. L’agneau d’Alric conjugue la sensualité de son toucher à la chaleur de son ton ocre.

14-haas

Veau avec finissage à base de cire de Tanneries Haas

15-masoni

Veau lisse huilé de Conciaria Masoni

16-alric

Agneau toucher gras d’Alric

Les faux semblants

Comme pour faire du zèle, le cuir se plaie à tromper les apparences. Chez Alric, certains agneaux plus épais (0,8 à 1mm) prennent l’aspect du box, « pour la maroquinerie, la chaussure ou des vêtements plus structurés et non doublés » précise l’exposant. Inversement, le veau se fait aussi souple que de l’agneau, chez Conciaria Masoni, Tanneries Roux « pour de la doublure de sac », et Tanneries Haas « avec une touche de brillance apportée par une pointe de nacre dans le finissage ». Bien que tanné au chrome, avec toute l’élasticité que donne ce tannage, le veau de Conciaria Masoni possède la fermeté d’un veau végétal. Tanneries Roux détourne la technique du liégeage – habituellement dédiée au cuir de chèvre – pour donner à son veau « un côté plus masculin ». Enfin, les aspects textiles sont toujours présents mais jamais identiques, avec un agneau façon denim chez Alric, un agneau à poil cardé façon laine bouillie chez Rial 1957 et un python lavé chez Reptilis aussi souple qu’un ruban de soie.

18-masoni

Veau extra souple de Conciaria Masoni

23-alric

Agneau façon denim d’Alric

25-reptilis

Python lavé de Reptilis

Les frères ennemis

Radicalement différents, les vernis et les mats n’en figurent pas moins tous les deux dans les collections pour le printemps été 2018. Chez Conceria Superior, le verni à la cote, même avec un grain. Egalement chez Inducol, où, fripé, il renouvelle l’agneau double face. A l’inverse, chez Chiorino Technology, le cuir bovin opte pour la matité de la gomme et chez Conceria Centrorettili, le python se dépigmente et perd sa brillance.

26-superior

Veau verni lisse et grainé de Conceria Superior

27-inducol

Agneau à poil verni d’Inducol

28-centrorettili

Python dépigmenté et mat de Conceria Centrorettili

Les rustiques

Comme en rappel de ses origines, le cuir se fait parfois rustique voire brut sans pour autant être moins noble. La croute de veau d’Opéra, plus pelucheuse, n’en est pas moins très performante au frottement et au test d’humidité, garantie « sans dégorgement » nous affirme-t-on sur le stand. L’agneau lainé cardé de Rial 1957, blanchi sur la pointe du poil, n’a rien perdu de son extrême douceur. Et le croco blanchi de Reptilis garde tout son prestige de croco, d’autant que l’opération de blanchiment et de patine n’a rien d’une sinécure.

29-opera

Croute de veau d’Opéra

30-rial

Agneau lainé blanchi de Rial 1957

31-reptilis

Croco blanchi de Reptilis

Les décorés

Les méthodes de décor du cuir sont nombreuses (cf. notre dossier sur le sujet déjà en ligne) et les tanneurs ne se privent pas d’y avoir recours. La plus élémentaire – mais pas la moins couteuse – reste la peinture manuelle que Centrorettili pratique sur ses peaux de python. « Certaines peaux demandent jusqu’à huit heures de travail » confie un de ses porte-parole. Inducol en appelle à la méthode du transfert – qui n’altère pas le toucher – pour  parsemer ses peaux d’agneau de délicates fleurs printanières. Dans deux genres différents, Conceria Cilp et Reptilis recourent à l’impression digitale pour couvrir, ici des peaux de veau de graphiques losanges bleus, là des peaux de karung d’entrelacs à peine perceptibles. Plus radical, Rial 1957 lacère le finissage de peaux d’agneau ainsi hérissées de fibres irrégulières.

32-centrorettili

Python peint à la main de Centrorettili

34-cilp

Veau grainé imprimé digital de Conceria Cilp

36-rial

Agneau avec finissage et lacérations superficielles de Rial 1957

Les métallisés

Moderne et polymorphe, le cuir se pare de reflets métalliques pour un look encore plus urbain. Le python peint de Centrorettili et le bovin enduit – et non laminé, donc moins fragile à la rayure – de Chiorino Technology en sont deux exemples pertinents.

37-centrorettili

Python métallisé de Centrorettili

38-chiorino

Bovin avec enduction métallisée de Chiorino Technology

Première Vision Leather – Hall 3