Bilan produits accessoires PE 16

Techno & Glamour 

D’entrée de jeu, ça brille sur les stands. Un coup d’oeil plus approfondi confirme l’impression générale, et les propos des exposants la rejoignent : l’accessoire se fait remarquer. Il est gros, il scintille, il déploie un éventail de couleurs et d’éblouissants reflets… il fait la roue !

Aucune nostalgie d’une quelconque grande époque dans tout cela, l’accessoire est parfaitement connecté à la modernité. Il utilise l’impression 3D, les applications à télécharger. Le silicone, et tous les matériaux du sport et du workwear l’inspirent, autant pour des raisons pratiques que pour des motifs esthétiques. Cocktail détonnant de glamour et de techno, l’accessoire de l’été 16 abolit avec brio les barrières et les habitudes, pour réconcilier le luxe avec le quotidien, et la tradition avec l’imagination.

Les exposants misent sur

Les nouveaux territoires du luxe : le beachwear, le jeanswear, le sport et le streetwear, et même… le dogwear » !

Une autre idée de la noblesse des matières : à côté des naturels, nobles de souche, il y aura désormais les beaux plastiques, les synthétiques classés EPI, le papier (mâché, kraft…)

La main plus que le visuel : les touchers gomme, la douceur, le pulpeux, le spongieux, et les effets de reliefs (embossage, flocage, broderies surélevées, les marquages gonflants…)

 Couleurs

Les couleurs qui sortent du lot : les bleus purs (indigo sombre, outremer), le jaune vif, les tons ficelle.

Les oppositions : le noir et le blanc, les pastels tendres et les fluo énergiques.

Les effets spéciaux : les transparents, les irisés, les métallisés, les miroitants, et les ultra-mats.

Les jeux de nuances : les jaspés, les mouchetés, les marbrés, les roussis

Produits

Boutons & Pressions

Bonne année pour le bouton. Ses formes restent plutôt simples, mais les matières, les couleurs, les effets de transparence, marbrures etc. sont très recherchés. On l’aime brillant, voire miroitant. Et on s’intéresse donc à la galalithe, même si on se rabat sur le polyester pour des questions de prix.

BARONET_PVACCESSORIES_SS16_04

L’exposition sur le bouton a permis d’attirer l’attention sur cet accessoire, et les savoir-faire d’exception ont pu se faire valoir, tels que les boutons céramiques d’Ypac, fabriqués à la main, ou les boutons de Conti Wej, fabriqués selon le procédé des verres de Venise.

Coup de cœur : les boutons aux herbes de Conti Wej. Les brins de romarin, de persil ou de fenouil sont fixés en inclusions ouvertes et diffusent  leurs parfums.

 

Zips, Fermoirs & autrs accessoires en métal 

Pour les aspects, ce sera soit l’or rose et les aspects ultra-brillants, soit les toucher gomme, en noir et blanc surtout.

Les fermoirs à tourniquet et les fermoirs cartables séduisent la maroquinerie, ainsi que les coins métalliques et les clous, toujours là, mais beaucoup moins hauts (voire plats) que les années précédentes.

Raffinement nouveau : les fermoirs de colliers font l’objet de personnalisation.

Nouveau : les zips à mailles personnalisable par gravure laser chez Euro-zipper

Coup de cœur  : le zip blanc mat à toucher porcelaine de YKK.

YKK_Excella_White_Final (2)


Chaînes

Beaucoup de déclinaisons encore pour cet accessoire qui est toujours très aimé. Cette année, on trouvera beaucoup de chaînes cousues sur galons, notamment de larges bandes en crin de nylon. Elles se mêlent aussi à la ficelle, au raphia, à la passementerie. Elles font le lien entre tous les types d’accessoires : ceintures, bijoux, chaussure, boucle, brandebourg… elles sont parfois floquées, ou recouvertes de gomme, ou, comme chez ACM, gainées de skaï.

Les grosses chaînes en plastique prennent des reflets nacrés ou argentés.

Nouveau : les chaînes imprimées jet d’encre de Made 4 Fashion.

Broderies & Dentelle 

Pour la dentelle, on aime soit le lin rustique et noble aux teintes naturelles, soit les effets soyeux et les enduits laqués aux couleurs extravagantes, parfois un mélange des deux.

La broderie de son côté, connaît un vent porteur. Entre broderie cannetillée d’inspiration militaire, exotisme chamarré venu d’Inde, d’Europe centrale ou du Moyen orient, ou marquages sport et street, on se plaît à couvrir les jeans et les semelles de chaussure, les sacs, plastrons, rabats etc, de décors couvrants et hautement reliéfés.

Nouveau : la broderie velours (effet coupe en brosse) de Wig.

Coup de cœur : la broderie à la Cornély avec vrai fil de cuivre de Dipama Italia.

Etiquettes & Packaging 

Place au étiquettes connectées de Dienpi, et aux puces RFID de Tacchini style, sans compter les étiquettes avec QR code de Labeltex : un service bien appréciable pour la logistique comme pour le consommateur final.
dienpi smart label

Côté design, la transparence du PVC apporte un vent de nouveauté dans l’étiquette. Sinon, les touchers gomme ont toujours la cote, mais sont concurrencés par le silicone plus agrippant.

La matière prévaut sur le visuel : on revient aux lettrages dépouillés et laconiques.

Côté packaging, on hésite entre le côté écolo brut du kraft cabossé et la modernité du plastique souple moulé tout d’une pièce. Le tyveck, à la fois durable et technique fait la jonction entre les deux.

 

Rubans, Galons, Sangles & Lacets
Les fabricants d’accessoires textiles font le grand écart entre l’ornement et le technique. D’un côté, les galons chamarrés où l’or, l’argent et le cristal répandent leurs feux d’artifice. De l’autre, les sangles, élastiques, cordons de serrage et bord-côtes qui utilisent le silicone, le polyuréthane, et les microbilles réfléchissantes aussi beaux qu’utilitaires.

Enfin, les bord-côtes bi-stretch en mesh, qui sont respirants une fois étirés, et couvrants au repos, font le buzz dans le petit monde des accessoires en maille chez Shindo, Morito et Shimada Shoji.

Coup de cœur  : les rubans en 3 dimensions de Julien Faure réalisés sur métiers à six navettes.

Nouveau: la gamme SIO.2 du rubanier Satab, premier au monde à utiliser le silicone sous forme de fil.

 SATAB APPLICATION PASSPOILS SILICONE 3

Tresses & Passementeries

Des franges, des franges et encore des franges ! Exubérantes et ébouriffées ou longues et soyeuses, en tulle mousseux, en coton effiloché, en raphia froufroutant, en mélange de matières et de couleurs, sur galon élastique pour la lingerie… c’est un engouement unanime. Les pompons arrivent en deuxième position. Enfin, il faut noter les passementeries folles, faites de nœuds sauvages où s’entortillent tous les matériaux possibles : cuir, cordons, chaînes de métal, galons strassés, pierres à coudre, et qui composent des anses, colliers, fermoirs, bandes et boucles de ceintures, bracelets, ganses…

Ceintures & Boucles

La ceinture est souvent l’occasion de s’offrir une touche un peu techno, pour casser les classiques. En avant les fluo, les plastiques moulés, le nylon, le PVC, les boucles techniques de Fantex. Chez Fashion tex, le ceinturon de cuir s’orne d’incisions fluo.

Coup de cœur : la boucle de ceinture à rouleau gravé chez Cobee

Accessoires Jeans

Jacrons, rivets, étiquettes, broderies… le denim a son monde à lui. De l’avis général, on a tourné la page du destroy. Les étiquettes sont plus élégantes et plus sobres. Les rivets et boutons suivent le même chemin. Un peu de métallisé, de nacré ou de vernis y ajoutent la touche finale, et un trait de fluo n’est pas mal venu.

Enfin, tous accessoires confondus (cuir, textile, pierres…) le travail des bleus a occupé beaucoup d’exposants.

Coup de cœur  : les boutons en corozzo bleu délavé à bords roussis de Bottonificio Lenzi.

 

Perles, pierres et strass

Ils reprennent du volume et atteignent parfois la taille de bouchons de carafe ! Réalisés en plastique ou en papier mâché, ils peuvent se le permettre en toute légèreté.

Le beachwear est en demande d’ornements, de bijoux et pampilles, dans un esprit coloré et exubérant.

La brillance et la transparence sont à l’honneur pour les coloris chauds. Les bleus et les blancs sont volontiers plus opaques.

 BARTEL_BEADS_PVACCESSORIES_SS16_04

Cuir

Le cuir s’exploite en panneaux tressés, tricotés ou en lanières piquées sur un fond. Les motifs géométriques l’emportent, et on s’amuse d’effets 3D en trompe l’œil. On en fait également des tresses pour anses, ceintures ou boucles.

A noter les bracelets de cuir tubulaires pour homme et pour femme.

On préfère partout les tons naturels, et on remplace les effets outrageusement vieillis par une noble patine.

Coup de cœur  : les simili cuir de Serena en matière brevetée à base de papier.