Automne Hiver 17-18 Fabrics

Best Automne/Hiver 17/18

3 jours d’enquête sur Première Vision Fabrics / 296 tisseurs interrogés dans 12 secteurs / 257 échantillons rassemblés

Les acheteurs ont envie de cosy, d’un confort qui ne cède rien au chic. L’automne hiver 1718 s’éprend de fantaisie et d’élégance. L’heure est à la légèreté, la souplesse chaleureuse, escortées d’une technicité de bon aloi, prisée pour ses réelles fonctions plus que pour son look.

Une souplesse densifiée

La souplesse fait l’unanimité. Ce consensus s’inscrit dans une histoire d’élégance, qui s’écarte de la nonchalance casual. Et ce, aussi bien au féminin qu’au masculin. Succès des touchers pleins et denses, vivants et dociles. Du plombant, de l’enveloppant, sans rigidité, et surtout toujours élégant. Ces choix ouvrent un nouveau terrain pour un chic contemporain, une allure alliant prestance et agilité. Conséquence : la diagonale n’a jamais été aussi haute dans les sondages depuis 10 ans. Les demandes signent aussi le retour des mélanges avec la viscose et le Lyocell.

Un décalage décoratif

La fantaisie prend le large : les sélections élisent les dessins refusant les archétypes. Les classiques pieds-de-poule et Prince-de-Galles retenus sont décalés, distordus, détournés par leur échelle ou leur coloriage. Les carreaux préférés s’éloignent des traditionnels, en poids veste et manteau, ils sont agrandis à l’extrême. Appréciés en imprimés, les fleurs étranges au sombre romantisme et en jacquard et dentelle, les motifs hors limite. Pour l’outdoor, les dessins camouflages sont choisis dans des versions précieuses ou façonnés, dans des coloris décalés.

Une régularité affichée

Il y a comme une quête de perfection chez les acheteurs de la saison. Qui réclament des unis absolus, des structures très régulières, des constructions visiblement nettes, des surfaces absolument lisses. En draperie comme en synthétiques techniques, mais aussi et surtout en coton poids veste et pantalon, on veut du propre et du chic. Même chez l’homme, le virage est pris : l’uni prend le pas sur les brouillés et chinés.

Une chaleur légère

C’est l’hiver, les acheteurs n’échappent pas au besoin de réconfort. Ce qui changent la donne : la laine réchauffe en toute légèreté. Les performants protecteurs sélectionnées sont douillets, tout en douceur moelleuse. Une vague chaleureuse réclamée aussi en fantaisie, en support de décor, ce qui propulse les velours sur le devant de la scène : velours brodés, imprimés, jacquards, teint-fils.

Les sombres multicolores

Etonnant pour une saison hivernale : les multicolores obtiennent de très bons résultats, tant sur le marché féminin que pour le masculin. Loin des visuels bariolées, les acheteurs ont aimé des tissus aux coloriages foncés et multicolores, ils ont apprécié cette autre façon de travailler le ton-sur-ton, et la richesse secrète portée par la profondeur des couleurs.

Oui concret aux fibres recyclées

Moins de déclarations, moins de bonnes intentions : le virage concret de l’écologie et de la production responsable s’est amorcé cette saison. Les demandes de matières réalisées à partir de fibres recyclées augmentent de façon significative, dans tous les secteurs. Ces textiles commencent même à séduire le marché féminin fantaisie. Les plus engagés sont les acheteurs du sport et du jeanswear.

Les fils font la différence

Cette saison la dimension séductrice des matières s’appuie sur la créativité du fil. Les touchers surprenants qui plaisent aux acheteurs proviennent de la torsion et de la densité des fils utilisés. Les jeux de tissage différenciants, qui attirent l’œil des visiteurs s’appuient sur l’usage subtil de fils fantaisie insérés dans les rayures, carreaux, jacquards et broderies.

Précédent Best Sport et Outdoor Suivant Best Femme