Automne Hiver 17-18 Designs

Décors de la saison

Découvrez les dessins et imprimés préférés des acheteurs pour cet automne hiver 1718 de Première Vision Designs du salon de Paris de septembre 2016.

Un automne hiver placé sous le signe de l’imagination et de l’expérimentation !
Un réel désir de personnalisation des dessins avec l’importance du tracé : sensible et narratif, les décors redessinent la réalité avec une diversité d’écriture et une richesse d’expression inédite. Autre option de différenciation : les motifs placés qui prennent une importance croissante.
Une envie de narration invite animaux, oiseaux et petits figuratifs à jouer avec la couleur ! Les colorisations joyeuses et chatoyantes sont principalement appréciées en multicolores mais laissent de plus en plus la place aux variantes tricolores.
La fleur reste très largement plébiscitée : Sertie avec précision, ou petite en semis all-over, en version herbier ou romantique, elle s’affirme et s’exprime sous ses facettes les plus gracieuses.
Quant à la géométrie, précise et nette, elle évoque les tissés-teints, rayures et carreaux s’invitent dans le décor imprimé avec allégresse. Les dessins se veulent désormais plus confidentiels recherchant la subtilité qui ne se décèle qu’au second regard.

Narratifs désinvoltes

Dessinés avec précision et dans des coloris joyeux, ce sont des animaux plein d’humour, aux allures de personnages qui remportent les suffrages. Figuratifs aux accents symboliques se baladent avec brio parmi feuillages et objets du quotidien, arbustes et montagnes en motifs placés invitent à la liberté d’expression et sont tracés avec beaucoup de vitalité.


Fleurs singulières

Les thématiques florales continuent leur avancée avec une pluralité d’écritures. Bouquets et pétales aux contours précis, aplatis, très dessinés et herbiers aux accents acides. De teintes sombres sur fonds obscurs, les fleurs d’hiver sont aimées romantiques. Elles séduisent aussi pour leur netteté, en all over de mini fleurettes.


Obsessions géométriques

Les choix se tournent vers la géométrie quand elle est vraiment petite et rigoureuse : Imbrications presque optiques, effets visuels présent mais qui demande une lecture presque à la loupe. Carreaux, chevrons et rayures attirent également, transposés pour l’impression.


Folklores enrichis

L’ornemental plait surtout pour ses réinterprétations : sous l’influences d’un orient lointain, peint avec une irrégularité maitrisée, parfois décalé par des versions agrandies.
Le batik est préféré au second degré et l’indienne se joue de faux semblants pour s’éloigner des archétypes.